Marilyn 1962

Début mai 2016, Sébastien Cauchon sort chez Stock son roman « Marilyn 1962 ».

2016 marilyn1962

Sébastien Cauchon n’est pas un inconnu dans l’univers Marilyn. Véritable fan de la star, il participe en 2012 au livre – dictionnaire « Marilyn Monroe de A à Z ».

2012 mm de a à z (2)

En 2015, Vanity Fair France consacre sa couverture à l’icône hollywoodienne avec une interview de Laurence Schiller photographe présent lors de la scène de la piscine pour « Something’s got to give ». Celle-ci est réalisé par Cauchon.

vanity fair france aout 2015 (1)

Revenons au livre « Marilyn 1962 ».
Ce livre n’est pas une biographie même si à mon humble avis il peut être vu comme tel pour la justesse des éléments émaillant l’histoire racontée. Le terme employé sur la quatrième couverture : « roman vrai » est certainement plus pertinent.

A travers les personnes qui appartenaient à l’entourage proche de Marilyn au cours de l’année 1962, Sébastien retrace les derniers jours de la star.
Nous suivons Eunice Murray (la gouvernante), Allan « Whitey » Snyder (son maquilleur), Cherie Redmond (sa secrétaire sur la côte ouest), Ralph Roberts (son masseur), Inez Melson (son ex-comptable et tutrice de Gladys), Paula Strasberg (sa coach), Agnes Flanagan (sa coiffeuse), Evelyn Moriaty (sa doubleuse lumière), May Reis (sa secrétaire sur la côte est), Ralph Greenson (son psychanaliste), Laurence Schiller, et Patricia Newcomb.

Dans le prologue, il explique clairement sa position narrative :

Des fantômes à qui j’avais envie de redonner vie, quitte à la leur réinventer si besoin.

S’appuyant sur des documents véritables, il parle à la première personne pour chaque individu. Il n’oublie pas de préciser que Marilyn faisait en sorte que certains ne se croisent jamais. Elle avait plusieurs vies.
Sous ses mots, elle devient plus humaine que jamais.

C’est ce que j’aime dans son livre. Alors qu’il ne fait jamais parler Marilyn, elle apparaît plus proche, plus réelle par les yeux de ceux qui la côtoyaient. Par la vie de ces personnes tournoyant autour d’elle, nous la comprenons mieux.

Personnellement, je ne me suis jamais réellement intéressée à cet entourage. Pourtant il est la clé pour comprendre qui peut bien être cette légende.
Sébastien Cauchon en leur redonnant vie nous permet de s’immiscer dans la vie privée de Marilyn. Nous sommes telles des petites souris.

En lisant « Marilyn 1962 », vous ne tomberez pas sur des révélations fracassantes, à sensations sur ses derniers jours. Par contre vous y découvrirez une femme pleine de vie avec des hauts et des bas, et surtout, qui sait admirablement mener sa barque !
Voir ses petites mains raconter la star donne du frisson et vous remplie de joie.

Ce n’est pas compliqué, j’ai lu ce livre d’une traite.
Avec « Une blonde à Manhattan », « Marilyn 1962 » est dans le top 3 de mes livres favoris sur Marilyn.
Pour mieux la comprendre, la découvrir, ce livre est un indispensable.

Merci Monsieur Cauchon d’avoir écrit un si beau livre sur Marilyn. Vous l’aimez et ça se voit ! Merci.


5 réflexions sur “Marilyn 1962

  1. Merci pour ce bref avis positif sur ce livre. Je l’ai feuilleté en librairie et me suis méfié de la structure en courts chapitres et du tyle qui m’a semblé journalistique. Mais ce que vous en dites me donne maintenant envie de le lire, d’autant plus que j’avais été moi aussi assez impressionné par la qualité de « Une blonde à Manhattan ». Au fait : quel est le troisième de votre top 3 de vos livres préférés sur Marilyn?

    J'aime

    1. Moi aussi j’ai été un peu sceptique. Je me suis dis : encore un livre sur Marilyn romancé mais voilà la personne qui l’a écrit est un vrai amoureux de Marilyn pour en être fan de puis 30 ans. ET je dois bien avouer que dans les personnes qu’il remercie pour leur aide, il cite deux personnes que je connais très bien pour leur très très grand sérieux. Alors pas d’hésitation !
      Je vois que cela intrigue beaucoup mon troisième livre préféré !
      Je le redis avec grand plaisir : « Marilyn Vie & Légende ».
      C’est un livre sorti il y a 25 ans maintenant. CE fut mon premier livre sur Marilyn. Mais au delà de l’affectif, c’est vraiment un bon et beau livre. Il est le seul pour moi qui a su conjuguer le texte et les photos dans une qualité exquise.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s